Situation Sanitaire COVID 19  |  Dernière Minute

Dernières Informations

  • Un justificatif de schéma vaccinal complet (délai post-vaccinal compris), pour télécharger votre attestation sur le site Ameli.fr
  • Un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 48 heures
  • Un certificat de rétablissement de la covid-19 de plus de 11 jours et de moins de 6 mois

Pour en savoir plus sur les documents justificatifs et les modalités en vigueur cliquer ici.

* En cas d'impossibilité de téléchargement de l'attestation :

Malgré votre conformité vaccinale (schéma vaccinal complet : 2 injections ou dose unique en cas d’antécédent clinique de Covid) vous ne parvenez pas à télécharger votre attestation.

Afin de régulariser votre situation et votre dossier vous pouvez contacter votre médecin traitant (même s'il n'a pas été votre vaccinateur) ou votre centre de vaccination de ville.

Dans un cas comme dans l’autre, il conviendra de vous munir, le cas échéant, de la copie du questionnaire médical pré-vaccinal de seconde dose où figurent les renseignements en termes de date, nature du vaccin, N° de lot …

 

Pour le personnel hospitalier : cette attestation vaccinale (et pas seulement le QR code) doit indiquer le nom du vaccin et du nombre d’injections. Elle sera à adresser à l’Unité de Médecine et Santé au Travail de préférence par voie mail, à l’adresse : vaccination-covid19@ch-chalonsenchampagne.fr.

Les visiteurs seront soumis au pass sanitaire en version numérique ou papier pour accéder à l’ensemble des établissements du CENTRE HOSPITALIER LEON BOURGEOIS (sauf en cas d’urgence ou visite d’un patient en fin de vie - dérogation obligatoire) à partir du 9 août.

Pour le moment, les visites sont autorisées avec présentation du pass sanitaire. Il convient de respecter les préconisations habituelles et les gestes barrières. En fonction du contexte sanitaire, de nouvelles restrictions pourraient être remises en place.

Les visites sont interdites en cas de signes cliniques ou en cas de contact avec une personne positive. Il convient de respecter les délais d’isolement prévus au niveau national.

A partir du 9 août, les accompagnants sont également soumis au pass sanitaire en version numérique ou papier pour accéder à l’ensemble des établissements du CHLB (sauf en cas d’urgence).

Si vous n’êtes pas vacciné, un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 72 heures vous sera demandé à l’entrée de l’établissement.

Il sera possible de réaliser ce test sur un site proposé par le CHLB mais sur rendez-vous ou tout autre centre de dépistage (pharmacie, laboratoire…) à votre convenance.  

Il conviendra de le renouveler toutes les 72 heures.

A partir du 9 août, les accompagnants sont également soumis au pass sanitaire en version numérique ou papier pour accéder à l’ensemble des établissements du CHLB (sauf en cas d’urgence).
Si vous n’êtes pas vacciné, un test négatif (PCR ou antigénique) de moins de 72 heures vous sera demandé à l’entrée de l’établissement.
Il est possible de réaliser ce test sur dans un centre de dépistage (pharmacie, laboratoire…) à votre convenance.

Vous avez la possibilité de réaliser votre test dans le centre de dépistage de votre choix (pharmacie, laboratoire…) avant votre venue. Le test peut se réaliser au drive du CHLB mais uniquement sur rendez-vous (lundi au vendredi de 9h à 17h).

Oui, l’accouchement non programmé est considéré comme une situation d’urgence, pour laquelle une prise en charge immédiate dans un centre hospitalier est nécessaire.
Le pass sanitaire pour vous et votre accompagnant ne sera pas demandé à ce moment mais sera nécessaire une fois la période d’urgence passée pour les visites en post-natal pour l’accompagnant.

En cas de consultation programmée ou d’accouchement programmé (césarienne), un pass sanitaire papier ou numérique sera nécessaire pour rentrer dans l’enceinte de l’établissement.
En cas d’urgence (accouchement non programmé), le pass sanitaire n’est pas requis. Le pass sanitaire sera nécessaire une fois la période d’urgence passée pour les visites en post-natal pour l’accompagnant.

Les soignants ainsi que tous les intervenants au sein de l’hôpital sont soumis à la même obligation de présentation d’un pass sanitaire dès le 9 août.
En complément, la loi anti-Covid adoptée le 25/07/2021 prévoit la vaccination obligatoire des soignants pour le 15 septembre 2021. Des mesures de sanction seront prévues pour ceux qui ne respecteraient pas la loi.

Oui, les personnes se rendant à l'hôpital pour recevoir des soins (en dehors des urgences) seront soumis à l'obligation de présenter un pass sanitaire en version numérique ou papier.

Oui, le pass sanitaire s’applique également dans ce cas (résidents comme visiteurs). Des exceptions seront possibles notamment en cas de fin de vie.

À partir du 9 août, le pass sanitaire est exigé pour les patients, visiteurs et accompagnants majeurs.
À partir du 30 septembre, le pass sanitaire sera exigé pour les enfants de plus de 12 ans.
À cette date, aucun pass sanitaire n’est requis pour les enfants de moins de 12 ans.

Oui, toutes personnes se rendant à l'hôpital pour recevoir des soins (en dehors des urgences) seront soumis à l'obligation de présenter un pass sanitaire en version numérique ou papier.

En cas de test positif, il convient d’appeler le secrétariat du service qui doit vous accueillir pour connaître la démarche à suivre (maintien du rendez-vous pour cause d’urgence ou report du rendez-vous).
Il est donc important de vous munir de votre convocation pour pouvoir appeler le service.

La présentation d’un pass sanitaire ne sera pas exigée durant votre hospitalisation dans les suites d’une admission par les urgences.
Néanmoins pour la sécurité des soins et de votre prise en charge, l’équipe médicale est susceptible de réaliser un test virologique de détection du Sars-CoV-2 selon votre statut vaccinal et selon votre prise en charge.

Une attention particulière est apportée aux personnes dont les troubles psychiques et/ou le handicap, ou dont la barrière de la langue ou l’éloignement du système de santé peuvent altérer la compréhension de l’obligation du pass sanitaire,. A l’occasion de cette prise en charge, une explication complète leur sera cependant systématiquement fournie, de même que, au besoin, un accompagnement dans les démarches pour se faire vacciner.

En cas d’urgence, la présentation d’un pass sanitaire par l’accompagnant ne sera pas exigée pour amener le patient aux urgences.
Un seul accompagnant sera autorisé.
Si l’accompagnant quitte l’établissement, la présentation d’un pass sanitaire valide lui sera demandée en cas de visites ultérieures.

Tous les intervenants au sein de l’hôpital sont soumis à la présentation d’un pass sanitaire dès le 9 août et une obligation après le 30 Août 2021.

Il ne sera pas possible d’entrer dans l’ensemble des établissements du CHLB. Il convient de respecter les conditions et délais d’isolement prévus au niveau nationalSi l’accompagnant est strictement nécessaire pour la venue au CHLB, il convient de prévenir le secrétariat du service d’accueil pour prévenir de la situation.
Dans ce contexte, il est fortement recommandé de réaliser son test de dépistage en amont (la veille) de la venue au CHLB pour ne pas se retrouver dans une situation bloquante.
L’accès au CHLB sera de nouveau possible après le délai d’isolement prévu au niveau national : à savoir au 11e jour après le début des signes cliniques ou après la date du test de dépistage positif. Votre pass sanitaire sera validé.

Il ne sera pas possible d’entrer dans l’ensemble des établissements du CHLB. Il convient de respecter les conditions et délais d’isolement prévus au niveau national.
L’accès à l’ensemble des établissements du CHLB sera de nouveau possible après le délai d’isolement prévu au niveau national : à savoir au 11e jour après le début des signes cliniques ou après la date du test de dépistage positif. Votre pass sanitaire sera validé.

L’entrée et les visites sont interdites dans ces conditions à l’ensemble des établissements du CHLB. Il convient de respecter les conditions et délais d’isolement prévu au niveau national :

  • Isolement avec respect des gestes barrières ;
  • Réalisation d’un test de dépistage immédiatement ;
  • Maintien de l’isolement même si votre test est négatif ;
  • Renouveler le test de dépistage à J7 après le contact ou à J17 après le début des signes cliniques de la personne positive si vous vivez sous le même toit.

Si votre test revient négatif, l’accès à l’ensemble des établissements du CHLB sera possible. Il conviendra de renouveler votre test de dépistage au bout de 72 heures en cas de visites ultérieures.
Si votre test revient positif, se référer à la question n°17 ou 18.

Les professionnels de santé ainsi que tout professionnel pénétrant dans un établissement de santé ou médico-social seront soumis à la présentation d'un pass sanitaire.

Non, si votre parcours vaccinal n'est pas complet, vous devez présenter le résultat négatif de l’examen de dépistage virologique à la Covid-19 (test PCR négatif de moins de 72 Heures), se référer à la question n°1.

Non. Le résultat négatif de l’examen de dépistage virologique à la Covid-19 doit être de moins de 72 Heures, se référer à la question n°1.

Le résultat négatif de l’examen de dépistage virologique à la Covid-19 (test PCR négatif de moins de 72 Heures).
Le certificat de vaccination, à la condition que les personnes disposent d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca).
  • 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson)
  • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Si vous avez été infecté par le coronavirus il y a plus de 11 jours mais moins de 6 mois, vous êtes protégé par votre immunité naturelle et la vaccination Covid ne s’impose pas avant un délai de 6 mois. Passé cette validité de 6 mois, il conviendra de procéder à la vaccination (dose unique)
Pour en justifier, il convient de produire un « certificat de rétablissement » de la part de votre médecin traitant ou de tout autre médecin de votre choix, sur la base du résultat de votre RT-PCR Covid (positif).

  • Les patients et accompagnants se rendant aux services d’urgence adultes et pédiatriques

  • Les patients bénéficiant de soins en cancérologie

  • Les visiteurs des patients et résidents en fin de vie, soins palliatifs

  • Les visiteurs se rendant à la chambre mortuaire

  • Les patients se rendant aux consultations de la Permanence d’Accès aux Soins de Santé (PASS), addictologie (CSAPA ou CEGGID)

  • Les interruptions volontaires de grossesse,

  • L’accompagnant d’une femme sur le point d’accoucher (TAG dans le service)

  • L’accompagnant d’un mineur pour des consultations en pédiatrie

  • Les personnes se rendant à la pharmacie pour la dispense de médicaments rétrocédés.

Pour le personnel hospitalier :
Dans le cas où l'agent ne présente aucun des documents exigés par la loi, il fait immédiatement l’objet d’une décision de suspension de ses fonctions (titulaire) ou de son contrat (contractuel) après la date du 15 septembre. Cette suspension, qui s’accompagne de l’interruption du versement de la rémunération, prend fin dès que l’agent remplit les conditions nécessaires à l’exercice de son activité.
Cette suspension ne peut être assimilée à une période de travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés ainsi que pour les droits acquis par l’agent public au titre de son ancienneté.
Pendant cette suspension, l’agent public conserve le bénéfice des garanties de protection sociale complémentaire auxquelles il a souscrit.